Coach de notre formation en closing : le portrait d’Anthony Bouvier

En 2018, Julie et Vincent se lancent et créent Closer Évolution, un organisme de formation qui sera par la suite référencé par l'État.

Aujourd’hui, Closer Évolution a évolué, l’équipe pédagogique regroupe 8 coachs et encadrants principalement dédiés aux élèves ayant rejoint notre formation en closing. 

Nous essayons constamment d’honorer le gage d’excellence que l’on prône depuis nos débuts. Tous les coachs avec qui nous collaborons sont alignés avec nos valeurs d’éthique et d’accompagnement. 

Ils se sont - pour la plupart - formés chez nous. Ils ont eu de très bons résultats, très rapidement, en closing. C’est pour cette raison qu’il s’agit d’une grande valeur pour nos élèves d’évoluer et d’apprendre auprès de coachs compétents et expérimentés. 

À présent, nous souhaitons mettre en avant tous les coachs de la formation à travers plusieurs articles de blog afin de mieux les connaître et d’en savoir plus sur leur processus de coaching. 

Celui-ci est dédié à Anthony. Découvrez son parcours professionnel, ses résultats en closing et sa philosophie concernant le coaching !

Ses débuts en closing 

_ Peux-tu te présenter s’il te plait et présenter ton parcours professionnel avant d’arriver chez Closer Évolution ?

_ “Moi c’est Anthony Bouvier, j’ai 30 ans. Au niveau de mes études, pas grand chose, je me suis arrêté en bac pro. J’ai commencé un BTS mais les études c’était pas fait pour moi donc j’ai arrêté pour aller bosser. 

Mon premier vrai travail, c'était sur un circuit de kart. Je gérais une grosse piste de karting pendant 5-6 ans. J’ai toujours eu le côté commercial, je m’occupais des séminaires, j’amenais des contrats, je gérais toutes les relations avec les clients. 

Ensuite, j’ai bossé un peu dans tous les domaines mais il y a toujours eu cette trame commerciale. Mon dernier boulot le plus long c’était responsable d’un secteur dans un magasin de bricolage. Donc toujours dans la vente, je managais des équipes de vente, et puis il y avait le côté résultats, chiffres, atteinte des objectifs … qui a toujours été là.”

_ Comment ça se passe lorsque tu as eu envie d'un grand changement ? c’est sur un coup de tête ou bien tu y pensais depuis longtemps ? 

_ "J'ai toujours voulu bosser pour moi. J’ai jamais vraiment supporté que ça soit l’école ou les boulots, j’ai jamais réussi à rester longtemps quelque part parce que je n’ai jamais pu bosser pour quelqu’un d’autre. J’ai toujours eu beaucoup de mal.

La vie fait que parfois on n’a pas le choix. J’ai eu un gamin de bonheur mais quand j’ai pu, quand j’en ai vraiment eu marre je me suis barré sans trop savoir ce que j’allais faire mais je me suis lancé.”

_ Finalement, comment tu découvres le closing ? 

_ “Alors je suivais une formation, celle de Alec Henry, un incubateur à un business où j’étais avec un grand nom maintenant du closing, qui a démarré là-dedans et qui a réussi. Je me suis dis : c’est quoi le closing ? Je ne connaissais pas, du coup je l’avais contacté à l’époque, on avait discuté un petit peu et il m’avait présenté le métier. 

Je me suis dit : écoute j’ai toujours été dans la vente, dans ce milieu là, donc pourquoi pas moi aussi. Et puis je me suis lancé, tout simplement. 

De fil en aiguille, en me renseignant sur le métier je suis tombé sur Closer Évolution, sur Julie. Question de feeling, j’ai bien senti le truc, je l’ai eu au téléphone et puis en deux jours j’étais entré dans le programme.”

_ En janvier 2021 tu rejoins la formation, et à ce moment là tu as déjà un influenceur. Comment ça marche avec lui ? 

_ “Je me suis inscrit au mois de décembre pour commencer en janvier, mais vu que je n’avais pas envie d’attendre j’ai trouvé un influenceur avant de commencer la formation en closing oui. Du coup j’avais contacté au feeling - un peu à l’arrache - les gens sur internet que je voyais dans les publicités ou autre. 

Je suis tombé sur une agence de marketing digital dont j’avais déjà entendu parler, que je connaissais déjà de réputation. C’était une femme, elle m’a fait confiance dès le début. Elle savait que j’étais débutant, que je ne connaissais rien et elle m’a bien accompagné. Ça a duré deux mois.”

_ Comment se passent tes premiers appels sachant que tu débutais ? 

_ “Bien, après moi j’ai toujours eu quand même le feeling, je ne suis pas gêné au téléphone donc ça passe plutôt bien. Après je n’avais pas vraiment de structure dans mes appels. Je le faisais un peu comme je le faisais avant dans les magasins pour vendre les tracteurs tondeuses.

Mais voilà, ça se passe plutôt bien. Ça avance doucement, je prends un peu mes marques et je m’habitue au métier petit à petit.”

_ Qu’est ce que la formation de Closer Évolution t’a apportée ? Quel élément as- tu le plus apprécié dans cette formation ? 

_ “Cela m’apporte une structure, un cadre forcément. Tu sais où tu vas. Tu sais où tu emmènes tes prospects au téléphone. Enfin tu n’as plus du tout la même approche. Ce n’est plus du tout une conversation.. enfin ça reste une conversation entre un prospect et le closer qui est au téléphone mais tu as un script - je n’aime pas parler de script mais tu as un guide dans ton appel. Tu sais où tu vas, tu sais à quel moment tu y vas et tu sais comment analyser les choses. Du coup la formation apporte tout ça. Elle aide aussi à être à l’aise au téléphone. Ça t'apporte une confiance différente. 

Ensuite, ce que j’ai préféré dans la formation en closing c’est l’environnement parce que pendant 10 semaines tu baignes dedans tout le temps. Tu te lèves le matin, tu es dans le closing, tu te couches le soir, tu es encore dans le closing. 

Quand il n’y a pas des cours ou des coachings à suivre tu fais des jeux de rôles avec les autres enfin t’es toujours dedans. Tu as toujours un retour. Même parfois c’est tout con mais le premier close que tu fais, on va le poster sur le groupe et tout le monde te motive derrière. Tu es tout le temps dans la réussite. C’est ça que j’ai trouvé le plus important.”

_ Quels ont été tes résultats après avoir terminé la formation en termes de commission et de taux de closing ?

_ “J’ai terminé au mois de mars. Sur mars-avril - c’est dur d’être précis sur un taux - mais j’ai fait entre 40 et 60% de taux de closing, ce qui est plutôt bien. Avec des bonnes commissions aussi, entre 2000 et 3000€ par mois avec les paiements en plusieurs fois. Que des bons résultats finalement.”

_ Quels types de programmes as- tu vendu en tant que Closer et donc est ce qu’il y a un programme en particulier qui résonnait en toi et par conséquent que tu vendais très bien ? 

_ “Ouais dans le e-commerce. J’ai fait plusieurs choses au début où je ne me sentais pas forcément aligné. L’agence marketing par exemple, je n’ai pas eu de très bons résultats parce que ce n'était pas mon truc. Ça par contre, je l’ai bien compris grâce à la formation. Si tu n’es pas aligné avec ce que tu vends et avec qui tu bosses, tu as beau être le meilleur closer du monde tu n’auras pas de résultats. (Quelle est ma zone de génie en closing ?)

J’ai mis un peu de temps à trouver mon programme. J’ai trouvé dans le e-commerce parce que c’est quelque chose qui me plaît, ça m’a toujours plu. Et puis le profil des gens que tu as au téléphone est plus proche du mien aussi. Ce sont des gens qui attaquent. Tu challenges, tu passes à l’action - tu veux du pognon ou pas ?! - 

Ce sont des discussions un peu comme ça, c’est rythmé et ça me plaisait donc c’est là où j’ai eu des résultats.

_ Qu’est ce que t’as apporté le Closing par rapport à ta vie d’avant ? Qu’est ce que ça change pour toi ? 

_ “Je fais ce que je veux quand je le veux. Je gère ma vie comme je veux, moi je suis chez moi maintenant. Le plus important pour moi à la base c’était d’emmener mon gamin à l’école, aller le chercher, pouvoir en profiter. Donc ça aujourd’hui je peux le faire. Tu t’organises en fait. C’est la vie qui est à ton service et non pas l’inverse.”

Formation en closing : le coaching

_ Aujourd’hui tu es coach chez Closer Évolution ? Pourquoi et comment as- tu passé le cap ? 

_ “À savoir que quand je te parlais de mon parcours tout à l’heure, je n’ai pas quitté mon job pour me lancer dans le closing tout de suite. Au début j’étais coach dans d’autres domaines, ça reste dans tout ce qui était marketing, développement sur les réseaux sociaux etc… 

C’est quelque chose qui m’a toujours plu d’accompagner, même quand j’étais salarié je gérais des équipes. Naturellement j’aime bien accompagner des personnes. Ça c'est mon kiff. 

Je me suis dit : bon, j’ai des bons résultats en closing, je me sens convaincant, crédible parce que j’ai eu des résultats. Maintenant j’aimerais retourner vers quelque chose qui me plait aussi, qui est le coaching. 

Et, comme ça un jour en rigolant avec Julie elle me dit : quand est ce que tu deviens coach chez nous ? Et puis moi même si c’était pour rigoler ça m’a trotté dans la tête et voilà aujourd’hui ça s’est fait !”

_ Est ce que tu continues à closer à côté du coaching ?  

_ “J’ai beaucoup limité le closing aussi parce que le coaching vu que c’est quelque chose d’important pour moi je veux aussi m’y consacrer correctement. Donc je n’ai plus qu’une personne avec qui je travaille qui a pris d’autres closers donc moi c’est assez limité en termes d’appels. J’en garde quand même pour être à la page, pour garder l’habitude parce que si on arrête de closer on perd l’habitude donc il faut continuer. 

Voilà je bosse avec une personne avec qui je me sens bien et c’est beaucoup moins important qu’avant en termes de volume d’appels.”

_ Qu’est-ce que tu as envie de véhiculer comme valeurs auprès des élèves que tu vas encadrer ?

_ “Les valeurs que je veux véhiculer moi c’est beaucoup l’état d’esprit, le mindset, l’entrepreneuriat. Je veux que les gens comprennent qu’être closer ce n’est pas un métier facile. On est des chefs d’entreprise, il faut avoir un état d’esprit de gagnant, un état d’esprit d’entrepreneur aussi. 

Il y a toutes les valeurs derrière : 

Pourquoi tu te lances dans le closing

Pourquoi tu veux des résultats

Pourquoi tu veux faire du chiffre d’affaires ? parce que c’est aussi pour ça qu’on le fait. 

C’est tout ce qui touche à l’entrepreneuriat, à la liberté qu’on peut avoir là-dedans. Ce que j’aimerais vraiment véhiculer c’est au-delà des techniques de ventes c’est un état d’esprit et un style de vie complètement différent. 

Parce que personnellement, j’ai changé ma vie grâce au closing mais le closing c’est une des choses qui m’a permis de le faire. L’état d’esprit c’est aussi tout ce qui a autour et j’ai envie de le transmettre à travers les coachings.” 

_ Comment vois-tu le marché du Closing dans 5 ans ? 

_ “Comme aujourd’hui le marché du coaching je pense. Il y aura énormément de concurrence et ce n’est encore que le début. Dans 5 ans je pense qu’il y aura encore un potentiel énorme mais je pense que les closers devront de plus en plus se différencier sur le marché et aller chercher toujours plus, changer d’image. Enfin voilà il y aura un aspect branding qui va entrer en jeu aussi, l’image de la personne, il faudra jouer sur son caractère, sur sa façon de faire. Il va falloir se différencier des autres. Je pense notamment que d’ici 5 ans le closer devra aussi chercher ses propres clients, faire du démarchage, je pense que ça va évoluer dans ce sens là. 

Aujourd’hui, les closers sont en mesure de se contenter d’attendre des appels, qu’on leur remplisse l’agenda parce que de toute façon il manque des closers et on prend le premier qui vient mais d’ici 5 ans il faudra que le closer soit au top. 

Je pense que tous les vendeurs au porte à porte qui existent aujourd’hui, les commerciaux sur le terrain etc, le jour où ils vont découvrir le closing ils vont se jeter dessus et ça va être des tueurs. Là il faudra être au niveau ! Il faudra être capable d’aller chercher tes clients toi-même et faire du chiffre de cette façon là.”

_ Si tu dois me donner UN élément/ avantage que tu préfères dans le métier de Closer, ça serait lequel ? 

_ “La liberté. La liberté de t’organiser comme tu veux. Tu peux honnêtement gagner de l’argent assez rapidement et assez facilement entre guillemets - il n’y a rien qui est facile - mais voilà c’est quelque chose qui permet de rapidement pouvoir gaper et pouvoir se développer. Et puis de créer un réseau qui est énorme. En étant closer tu as des contacts et des connaissances.. c’est juste énorme.”


Comme Silvy, Anthony découvre le closing par hasard. Il se lance sans hésitation et tel un pur commercial il enchaîne les appels de vente avec engouement ! 

Après avoir suivi notre formation de 10 semaines en closing, il met en place une réelle structure dans sa manière de closer. Cela lui permet d’encaisser entre 2000 et 3000€ de commissions dès le premier mois suivant la formation ! 

Pour lui, le closing rend possible un équilibre entre vie pro et vie perso. 

“C’est la vie qui est à ton service et non pas l’inverse.”

Vous l’avez compris, Anthony est un vrai entrepreneur dans l’âme !  

Et c’est précisément ça qu’il souhaite véhiculer aux élèves de notre formation en closing. 

D’ici là Anthony, nous te souhaitons une belle carrière dans le closing mais pas que ! 

Découvrez le portrait de Manon et Silvy, membres de notre équipe pédagogique.

Cliquez ici pour découvrir notre formation de 10 semaines en Closing, référencée par l'État. 

Julie LEPAGE
Co-gérante de Closer Évolution®
“Ma mission est de dépoussiérer les anciens codes de la vente et de vous permettre de vous y reconvertir professionnellement, pour pleinement vous y épanouir.”

Partager :
Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *