Quelle est ma ZONE de GÉNIE en Closing ?

Comment définir sa ZONE de GÉNIE en Closing ?

Comment être sûr du produit qu’on veut Closer ?
Comment savoir sur quel type de produit / avec quel type d’avatar on va être à l’aise au téléphone ?
Comment être sûr d’avoir des résultats rapidement en Closing parce qu’on adore ce qu’on vend ?

C’est ce qu’on va voir aujourd’hui.
J’avais déjà commencé à parler de ça dans cet article qui parle des questions à se poser en Closing pour trouver sa niche.

Aujourd’hui j’avais envie de vous parler de la mise en application directe. Comment on fait “dans la vraie vie” quand on n’est pas sûrs de savoir ce pour quoi on est fait ?

Je vais vous donner trois conseils à appliquer pour que vous puissiez trouver ce qui va vous passionner le plus rapidement possible.

1. Faire un premier tri par rapport à son expérience professionnelle / personnelle

La base de toute première réflexion devrait déjà partir de votre expérience professionnelle et/ou personnelle. 
Comme j’en ai parlé dans mon précédent article, je ne pourrais jamais closer pour un produit en immobilier moi-même. 

Pourtant, je suis capable d’aider mes clients à faire leur script quand ils closent pour de l’immobilier, je suis capable de trouver les questions à poser dans le script, etc.. 

Mais impossible pour moi de répondre à une objection d’ordre “technique”, parce que je n’y connais absolument rien ! 

Au contraire, le tout premier produit que j’ai closé m’a vraiment parlé au plus profond de moi-même : comment améliorer sa carrière professionnelle et éviter le burn out. 

Vous le savez peut-être, le début de ma carrière professionnelle s’est fait dans l’Hôtellerie-Restauration. Et au bout de 2 années passées dans le même établissement, à bosser 6 jours sur 7, parfois plus de 70h/semaine, j’ai fais une sorte de burn out. 

Donc pour moi, aider des femmes à ne surtout pas tomber dans le même piège que moi était devenu plus que du Closing : c’était une mission de vie à laquelle j’étais super fière de participer. 

Autre exemple : j’ai closé pour une infopreneuse très connue sur les réseaux. Et son programme de développement personnel aidait à résoudre des problématiques telles que “découvrir sa mission de vie” ou encore “découvrir la meilleure version de soi-même”. 

Ca fait sens pour moi ! Je fais du développement personnel depuis quelques années et je cherche exactement la même chose ! 

Vous voyez le raisonnement à avoir ? 
L’objectif étant que lorsque vous allez trouver un produit sur lequel closer, vous ayez envie de l’acheter vous-même ! C’est là où vous serez le/la plus convaincant (e) lorsque vous parlerez de l’offre. C’est là où ce sera facile de poser des questions pour vous parce que vous auriez envie qu’on vous pose les mêmes questions si vous étiez à la place du prospect. 

Et là, la magie commence à opérer…

2. Tester différents avatars au téléphone

Il y a plusieurs avatars que vous pouvez avoir au téléphone. En gros, on parle de B2B et de B2C. 

Le B2B c’est “business to business”, c’est à dire que vous vendez un produit ou un service qui permets à un entrepreneur / à une entreprise d’améliorer quelque chose. 
Ex : tout ce qui touche au marketing, au copywriting, à la vente, à la gestion d’équipe, à la gestion des finances, etc… 

C’est un avatar qui est très sympa à avoir au téléphone, à partir du moment où on comprends les problématiques de la création & la gestion d’une entreprise. Sinon, ça ne fait pas sens. Si vous ne comprenez pas les difficultés des entrepreneurs à recruter, à fidéliser leurs clients, à se diversifier dans leurs approches marketing, etc… Difficile pour vous de raisonner avec eux durant l’entretien. 

Et puis il y a le B2C (“business to customer”) où là c’est beaucoup plus généraliste puisqu’on parle directement à quelqu’un qui va s’acheter le produit/le service pour lui même. 
Ca peut être un programme de développement personnel, mieux apprendre l’anglais, augmenter son énergie, perdre du poids, se former à la nutrition, se former à l’hypnose ou la méditation, etc… 

Là vous avez plus Mr et Mme tout-le-monde au téléphone. Donc l’important ici, sera plus de savoir si le produit / le service que vous vendez vous parle, vous excite, vous enchante. 

3. Tester différents niveaux d’infopreneurs avec qui on peut travailler

J’en ai parlé dans cet article ici, il y a plusieurs niveaux qu’un entrepreneur peut atteindre avec son entreprise et c’est important pour vous de déterminer avec QUI vous êtes à l’aise et avec QUI vous ne l’êtes pas… 

Personnellement, j’aime quand on me laisse mon libre arbitre et quand je n’ai pas de pression particulière à vendre. 
Mais c’est ma façon de voir les choses, il y en a bien sûr beaucoup d’autres. 

Donc en résumé…

Vous l’aurez compris… Ce que je conseille, c’est avant tout de TESTER encore et encore ! 
Et quand je dis tester, j’entends par là que du coup c’est parfois difficile de trouver du premier coup LE produit qui nous fait vibrer. 

Et c’est normal ! 

Il y a tellement d’options sur internet… Tellement d’options différentes. 

Mais si vous partez déjà sur cette base de réflexion, vous réduirez le champ des possibles et pourrez ainsi trouver plus facilement VOTRE truc. 

Parce qu’avez l’expérience, c’est bien ce qu’on a noté : plus vous trouvez VOTRE truc, plus vous closerez et plus vite vous vous dégagerez un salaire… INCROYABLE ! 

Alors… Quelle est votre zone de génie selon vous ? 

Julie LEPAGE
Co-fondatrice de Closer Evolution®
“Ma mission est de dépoussiérer les anciens codes de la vente et de vous permettre de vous y reconvertir professionnellement, pour pleinement vous y épanouir.”

Partager :
Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *