Le Closing est-il fait pour moi ?

Vous êtes plutôt timide au téléphone et vous vous demandez si le Closing est réellement fait pour vous ? 

Vous n’avez aucunes notions en vente et vous vous demandez si vous allez réussir à apprendre le closing ? 

Voilà des exemples de doutes et de croyances que vous pouvez avoir à l’encontre du closing. Nous les comprenons parfaitement puisque nous avons eu les mêmes avant de nous lancer et nous allons y répondre dans cet article. Aujourd’hui, l’objectif est de vous aider à y voir plus clair sur vos doutes et incertitudes à ce sujet. 

D’abord, nous allons voir les éléments qui font que vous serez plus ou moins propice à faire une belle carrière de closer ou closeuse ! Puis, nous aborderons la dimension entrepreneuriale qu’il faut également prendre en compte lorsqu’on souhaite se lancer en closing. 

Le closing n’est pas fait pour vous si… 

Vous pensez que vendeur = arnaqueur 

En effet, si à la base votre image de la vente est très mauvaise, nous allons avoir beaucoup de mal à vous faire changer d’avis ! Vous avez sans doute en tête l’image du commercial qui pousse à l’achat pour avoir sa commission en plus. Dans ce cas là, vous n’avez peut-être pas envie de devenir commercial. 

Il faut savoir que le closing c’est de la vente éthique, c'est-à -dire que si nous pensons que notre produit n’est pas adapté au prospect, on va lui dire de ne pas acheter ! 

Pour en savoir plus à ce sujet, rendez-vous ici : Les différences entre un closer et un commercial

Votre motivation n°1 est l’argent 

Ce métier ne vous correspond pas si vous voulez juste encaisser un maximum d’argent sans prendre en compte la situation et les besoins de votre prospect ! 

Le closing est un métier avec une grande part de relationnel, nous sommes dans l’empathie, l’écoute, l’humain. Il faut véritablement s’intéresser au prospect et avoir une bonne intention, autrement vous ne serez pas connecté au prospect et donc vous ne ferez pas beaucoup de ventes. 

Sans avoir l’intention d’aider le prospect à prendre la meilleure décision, votre taux de closing aura toujours un plafond.  

Vous êtes trop timide

Si vous êtes trop timide/ introverti (e), c’est sûr qu’il est difficile d’envisager le closing surtout si vous ne vous sentez pas capable de vous challenger ! Néanmoins, il est possible de combattre votre timidité et de changer si vous avez vraiment envie de vous investir en closing. 

En revanche, si vous êtes un grand timide depuis votre enfance et que vous n’êtes pas prêt (e) à changer, vous aurez du mal à vous épanouir au quotidien ! 

Avant de se reconvertir au closing, Vincent était un grand timide au téléphone. Il parlait très doucement et très lentement. Il a travaillé cet aspect là pour faire du closing et il a obtenu de très bons résultats. Bref, c’est tout à fait possible pour vous aussi ! 

Le closing est fait pour vous si...

Vous aimez les challenges

Finalement, se reconvertir au closing est un grand challenge. Vous devez apprendre de nouvelles compétences de A à Z. Vous serez à votre compte, vous serez votre propre patron. 

En fait, si vous avez envie de faire quelque chose de nouveau et de vous dépasser, n’attendez plus vous serez servi ! 

C’est notamment ce qui a “drivé” Peggy pour se reconvertir au closing. Elle a été professeure d’éducation musicale pendant presque 20 ans et donc elle n’avait aucunes notions en vente. Pourtant Peggy a bien obtenu sa certification chez Closer Evolution suite à sa formation. 

Vous comprenez que parfois pour aider les autres il faut qu’ils achètent un produit/ service  

Vous savez que pour avoir des résultats différents, il faut agir différemment. Vous êtes prêt à challenger vos prospects sur des croyances, des doutes qu’ils ont. Vous avez envie de les accompagner dans ce processus de décision. 

Cela rejoint un autre point ultra important, vous avez à cœur d’AIDER des personnes à trouver des solutions à leurs problèmes. 

C’est également ce qui a motivé Kevin à se reconvertir au closing après avoir passé 10 ans dans la vente traditionnelle. Son objectif était de retourner vers l’humain en exerçant de la vente éthique. Il avait à coeur de vraiment aider les autres. Finalement, Kevin a été très satisfait d’avoir suivi notre formation certifiante en closing.

Prendre en compte la dimension entrepreneuriale du closing 

En effet, il faut être conscient que lorsqu’on se reconvertit au closing, on passe en mode entrepreneur, web-entrepreneur plus précisément. Cela implique plusieurs choses. D’abord, vous gagnez en liberté (géographique et financière) puisque vous êtes indépendant

Vous avez la possibilité de voyager quand vous le souhaitez. Vous pouvez organiser votre planning comme VOUS le souhaitez. Vous pouvez désormais aller chercher vos enfants à l’école par exemple. 

closing

Ensuite, ce métier vous autorise à ne plus avoir de plafond financier car plus vous êtes bons, plus vos revenus seront confortables. 

Enfin, l’entrepreneuriat est une aventure très enrichissante personnellement. C’est un nouveau challenge excitant qui vous demandera discipline et persévérance ! 

En revanche, ce statut d’entrepreneur implique également des revenus irréguliers, du moins au début de votre activité. Vous aurez aussi beaucoup de responsabilités sachant que vous serez votre propre patron. 

Conclusion  

Nous espérons que ces quelques lignes vous ont aidées à réfléchir à ce sujet. Vous l’aurez compris le closing c’est aussi un état d’esprit et un mode de vie particulier. 

En tout cas, si vous sentez que le closing est fait pour vous, rejoignez notre formation de 9 semaines en closing !

Julie LEPAGE
Co-fondatrice de Closer Évolution®
“Ma mission est de dépoussiérer les anciens codes de la vente et de vous permettre de vous y reconvertir professionnellement, pour pleinement vous y épanouir.”

Partager :
Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *