Le statut d’un closer

1) Une indépendance grâce au closing, c'est possible !

Lorsque vous vous lancez dans le closing, vous n’avez pas un statut de salarié à part entière. Vous travaillez selon vos envies, à votre rythme, à des horaires qui vous arrange le plus pour allier vie de famille, sorties et travail.

Or vous dépendez tout de même de vos influenceurs. C’est encore assez flou pour vous ? Cette partie va vous aider à y voir plus clair, mais vous pouvez aussi vous rendre sur notre article sur la présentation du closing !

Nous avons deux formations qui sont ouvertes (une petite et une grande) pour toutes les informations plus poussées au sujet du closing.

Le statut de micro-entrepreneurs

La majorité des stagiaires qui viennent se faire former chez nous ont très envie de quitter le salariat pour être à leur propre compte : ils rencontrent un ral-bol général du patron, des conditions de travail, de leur rémunération et surtout des compromis qu’ils doivent faire pour être à la fois des parents épanouis et en même temps des salariés accomplis.

Car oui, quand vous êtes Closer, vous avez deux choix qui s’offrent à vous : soit être à votre compte en tant que freelance, soit être salarié d’une plus grosse structure.
Quoi qu’il en soit, vous pouvez délibérément faire le choix de devenir micro-entrepreneur avec tous les avantages qui s’y associent : choix de vos horaires de travail, possibilité de prendre des vacances (et jours off) quand il vous chante, rémunération sans plafonds (eh oui vous êtes votre propre patron, c’est donc vous qui décidez de votre rémunération), etc.

Mais attention : il y a aussi des inconvénients. Vous êtes votre propre patron, donc si vous ne ramenez aucun CA dans l’entreprise, vous ne pourrez pas vous payer de salaire. Vous pouvez aussi connaître quelques difficultés à trouver votre premier influenceur, voire même avoir des difficultés à bosser avec lui (leads irréguliers, prospects difficiles à closer, etc.). Rendez-vous sur les avantages et les inconvénients du closing !

Si vous choisissez ce statut, vous êtes en freelance. Mais attention, ne faites pas la même erreur que nous (ouvrir une société), le plus simple est d’ouvrir une micro entreprise, même si vous ne voyez pas les choses en aussi grand, cela vous évitera de passer par l'urssaf, le comptable, la tva déductible et collectée, les impôts etc…

Pour nous, si c’était à refaire, on ferait notre statut de micro-entrepreneur ou auto-entrepreneur pour plus de facilité. Eh oui, vous n’avez pas besoin d’ouvrir une entreprise donc ne vous embêtez pas et faites un statut de micro-entrepreneur. Il suffira donc simplement de faire vos papiers et votre déclaration auprès de l’URSSAF et de l’info-greffe (ça vous prendra 1h environ), et c’est parti pour closer !

Payer-Taxes-Administation

C’est quand même plus simple que nous, ça nous a pris des jours et des jours de tout régler…

Attention je préfère vous prévenir, le closing comporte un côté assez risqué car certains closers ne dépassent parfois pas les 1000€ de commission, alors que d’autres peuvent dépasser les 6000€. C’est pourquoi nous pensons qu’une formation en closing, c’est la chose la plus importante pour se lancer dans le métier dans les meilleures conditions et espérer le meilleur salaire possible.

Le moment venu, si c’est le cas, vous pourrez passer à une société mais vous avez le temps, je ne connais pas les règles exactes mais c’est au bout de plus de 3 ans avec plus de 70.000€ de CA que l’état vous y obligera.

Les gros avantages d’un micro entrepreneur : pas besoin de comptable, c’est simple à gérer et pas besoin de facturer la TVA , autant dire que tout ce que vous facturez à l’entrepreneur, ça sera du net !

Il faut prévoir environ 25% de votre CA à reverser à l'urssaf, malheureusement, sauf si vous pouvez bénéficier de l’ACCRE (pour être exonéré pendant un certain temps). Le conseil que je peux vous donner, c’est de faire appel à un comptable au départ, pour vous occuper des papiers pour l’ACCRE, ça ne vous coûtera pas grand chose et vous y gagnerez beaucoup !

Bref, micro-entrepreneur dans le closing = liberté !

Le statut de “salarié”

Closer peut aussi tout à fait être une solution beaucoup plus “sécuritaire”.

J’entends par là que vous pouvez absolument chercher un travail dans la vente par téléphone (télétravail, télécommercial, etc.) comme chez Live Mentor par exemple. Vous pouvez devenir salarié d’une entreprise qui a un plateau de commerciaux et qui cherche à renouveler et/ou compléter l’équipe par du sang neuf.

Donc là, la situation est simple : vous avez exactement les mêmes avantages qu’un salarié (salaire fixe toute l’année, 13ème mois, sécurité sociale, stabilité, CDI, etc…) et en même temps les inconvénients qui vont avec (respect des horaires de boulot, se conformer à ce que l’on attend de nous, pas vraiment le choix des jours OFF, ni des vacances, etc.).

Si vous êtes salarié, le but du jeu est de trouver des grosses entreprises qui cherchent des télévendeurs, télécommerciaux, téléopérateurs en télétravail pour pouvoir closer pour eux. C’est une démarche différente, plus sécuritaire mais oui, mais vous n’avez pas tous les avantages de l’indépendance !

Choix-statut-closing

Conclusion

Comme vous l’avez compris, vous n’avez pas forcément besoin d’un temps complet pour vous lancer dans le closing. Nous avons beaucoup de nos stagiaires qui cherchent simplement à redécouvrir la vente en adéquation avec leurs valeurs, ou à se dégager un petit complément de revenu supplémentaire.

Vous pouvez très bien vous reconvertir étape par étape pour sécuriser vos revenus, et lorsque votre activité de closer bat son plein, choisir de quitter votre travail en tant que salarié.

Attention tout de même: trouver un entrepreneur enthousiaste à l’idée de travailler avec vous, et ne lui accorder qu’une heure par jour nous paraît assez compliqué. Le but est de démarrer une activité de closer en ayant au moins 2h de libre par jour pendant la semaine. Avec deux heures de libre, ça n’est pas difficile de viser assez rapidement 200 à 300 euros par mois.

Si vous souhaitez consacrer plus de temps à votre activité de closer, les limites sont infinies… Mais de quoi dépendent nos résultats en closing ?

Vous pouvez aussi prendre contact avec l’une de nos stagiaires certifiées pour plus d’informations…

Julie LEPAGE
Co-fondatrice de Closer Evolution®
“Ma mission est de dépoussiérer les anciens codes de la vente et de vous permettre de vous y reconvertir professionnellement, pour pleinement vous y épanouir.”

Partager :
Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *