Coach de notre formation en closing : le portrait d’Aurore Bouchkara

En 2018, Julie et Vincent se lancent et créent Closer Evolution, un organisme de formation qui sera par la suite référencé par l'État.

Aujourd’hui, Closer Evolution a évolué, l’équipe pédagogique regroupe 8 coachs et encadrants principalement dédiés aux élèves ayant rejoint notre formation en closing

Nous essayons constamment d’honorer le gage d’excellence que l’on prône depuis nos débuts. Tous les coachs avec qui nous collaborons sont alignés avec nos valeurs d’éthique et d’accompagnement. 

Ils se sont - pour la plupart - formés chez nous. Ils ont eu de très bons résultats, très rapidement, en closing. C’est pour cette raison qu’il s’agit d’une grande valeur pour nos élèves d’évoluer et d’apprendre auprès de coachs compétents et expérimentés. 

À présent, nous souhaitons mettre en avant tous les coachs de la formation à travers plusieurs articles de blog afin de mieux les connaître et d’en savoir plus sur leur processus de coaching. 

Celui-ci est dédié à Aurore. Découvrez son parcours professionnel, ses résultats et sa vision du closing ! 

Ses débuts en closing 

_ Peux-tu te présenter et nous parler de ton parcours professionnel avant d’arriver chez Closer Evolution s’il te plaît ? 

_ “Aurore Bouchkara, j’ai 38 ans. Je suis dans le closing depuis presque 2 ans et je me suis reconvertie dans la vente il y a 3 ans. J’ai un parcours professionnel de 10 ans en tant que scientifique dans les analyses sensorielles à travailler dans des laboratoires. J’ai fait mes études en sciences et techniques, j’ai fait un DUT de biologie, ensuite une maîtrise technique alimentaire donc très orienté industrie agro-alimentaire. 

Mon travail portait aussi sur les perceptions humaines, notamment le goût, l’odorat, et le toucher. J’ai commencé à bosser chez l’Oréal en laboratoire, en fait j’analysais les textures de leurs crèmes. 

Ensuite, je suis passée en recherches fondamentales au CNRS (Centre national de la recherche scientifique) dans une équipe de chercheurs. Cela m’a emmené en France, en Suisse en Angleterre à développer et tester des produits comme du parfum, des arômes, des produits en lien avec le goût et l’odorat.”

_ Pourquoi as-tu voulu te reconvertir et comment as-tu découvert le closing ? 

_ “Il faut savoir que le secteur dans lequel je travaillais était une niche, du coup il y avait peu de débouchés. J’avais beaucoup d’opportunités en Angleterre mais pas tellement en France ou en Suisse. À ce moment-là, je souhaitais rentrer en France notamment pour fonder une famille et je ne me voyais pas faire ma vie en Angleterre en partie à cause du climat ! 

En fait, quand je travaillais en tant que scientifique, je côtoyais des commerciaux, et ils m’ont beaucoup inspirés. Ils ont un état d’esprit, cette envie de convaincre, et ce côté challenge aussi que j'admire. Je me suis dit : c’est ce qu’il me manque. J’avais identifié que la compétence communication - commerciale, c’est ce qui m’empêchait d’évoluer. Quel que soit le domaine elle est utile. 

Lorsque je suis rentrée en France, je n’ai pas spécialement trouvé de boulot. J’en ai profité pour entamer ma reconversion et me lancer dans une formation commerciale. J’ai trouvé cette formation avec pôle emploi, très accès prospection, passage à l’action. 

Cela m’a permis de trouver un job donc rien à voir avec ce que je faisais avant. J’étais conseillère à la clientèle dans une banque. À l’époque, j’étais très contente de pouvoir juste travailler, mais je ne me sentais pas du tout à ma place ! 

Après cette expérience, j’ai cherché à vendre des choses que j’aimais et je me suis orientée vers le coaching, les cours de yoga, donc je me suis mise à vendre ce genre d'offres. Cependant, je sentais que je bloquais quelque part. En gros, j’étais bonne en prospection, pour décrocher des rendez-vous mais à la fin j’obtenais peu de ventes. Donc il me manquait la conversion. 

C’est là que j’ai découvert le closing. Au départ, j’ai fait la formation closer certifié de Matthias Mazur. Ensuite, je suis rentrée dans son équipe et j’ai closé pour lui pendant quelques mois. De fil en aiguille, je suis tombée sur Closer Evolution.”

_ Justement comment tu rencontres Julie et Vincent de Closer Evolution ? 

_ “Moi je suis arrivée chez Closer Evolution avant que la formation soit officiellement sortie, donc je l’ai eu en mode bêta. En fait, j’ai décroché un contrat avec un influenceur en passant par Closer Evolution (ils faisaient office d’agence). 

Du coup, j’ai suivi leur formation de manière accélérée. Je dirais que cette formation m'a permis de tout de suite me mettre dans le bain et surtout de voir une autre façon d’exercer le closing que celle de Matthias, une façon qui me correspondait mieux, qui était plus éthique et qui aussi m’a redonné le goût du closing d’une façon “non-pushy”. C’était en total accord avec mes valeurs. 

Ce que j’ai également apprécié, c’est le fait de rejoindre une communauté, une équipe. Ce fût une aubaine pour moi dans le sens où mon objectif c’était d’avoir un job avec une équipe ou des équipes inspirantes. Autrement dit d’être bien entourée ! 

C’est exactement ce que j’ai obtenu avec Closer Evolution et cela m’a aussi permis d’avoir un contrat stable sur du long terme avec une influenceuse qui est aussi ultra inspirante et qui a aussi une équipe. Finalement j’ai rejoint deux équipes ultra inspirantes !”

_ Tes premiers appels de closing c’est pour le programme de Matthias, comment cela se passe pour toi ? 

_ “Alors en fait, cela s’est très bien passé ! D’abord j’ai fait des appels de qualification, des petits appels de 15 minutes où tu vends un rendez-vous donc tu n’as pas la pression de l’argent et c’est très bien pour se faire la main. 

J’ai fait ces appels là, une fois que tu es rodé tu peux passer sur des vrais appels de vente. Moi, mon script était très précis, et en fait dès mon premier appel je fais ma première vente ! La première semaine j’ai fait 3 ventes. J’avais confiance parce que je savais que mon script marchait. 

À l’époque il n’y avait pas de jeux de rôles, je n’en avais jamais fait, juste avec moi même, je m’entrainais devant la glace ou devant ma caméra ! Par contre voilà j’avais écouté pas mal de vrais appels pour m’entrainer.” 

_ Quels types de programmes as- tu vendu en tant que Closeuse et donc est ce qu’il y a un programme en particulier qui résonnait en toi et donc que tu vendais mieux ? 

_ “J’ai eu plusieurs influenceurs et plusieurs programmes et là où j’ai obtenu le plus de résultats c’est avec Laura Mabille parce que je suis alignée avec ses valeurs. En fait, la mission c’est de permettre aux personnes d’avoir un équilibre de vie pro/ perso, pouvoir cartonner dans une activité tout en profitant de ses proches. Et c’est quelque chose qui me parle beaucoup. 

L’idée c’est de prioriser la famille sans pour autant sacrifier son activité professionnelle. On trouve des solutions de façon à accomplir aussi des grandes choses dans la vie.”

_ Quels sont tes résultats en closing justement cette année ? 

_ “En 2021, j’ai fait 110 000€ de chiffre d’affaires pour mon influenceuse principale. J’ai un taux de closing à 30% sur tous les appels (appels de pré-qualification inclus). Après si je prends que mes appels “sessions stratégiques”, là je suis à 51% de taux de closing.” 

_ Qu’est ce que t’as apporté le Closing par rapport à ta vie d’avant (en termes de chiffres, de résultats, et d’état d’esprit) ? Qu’est ce que ça change pour toi ? 

_ “C’est vrai que le switch s’est fait sur la responsabilité à générer ses propres revenus, finalement à être un peu plus maître de sa vie. Pour moi, il s’agissait d’une transition douce vers l’entrepreneuriat. Et je pense que j’en avais vraiment besoin après toutes ces années dans le salariat. 

Ensuite, ce que ça m’apporte c’est vraiment la liberté. La liberté géographique et la liberté au niveau de mes horaires. C’est à dire tu peux travailler d’où tu veux et c’est toi qui choisis tes horaires. Bien sûr qu’il faut se donner des créneaux horaires mais quand même c’est beaucoup plus flexible qu’un job salarié. 

J’avais une grosse contrainte liée aux horaires justement pour retrouver un job. J’étais limitée en temps de travail et ça m’empêchait d’avoir accès à certains emplois du coup le closing avait cette flexibilité là qui m’arrangait et qui m’a permis de concilier vie familiale et carrière professionnelle.”

Le coaching dans notre formation en closing  

_ Pourquoi es-tu devenu coach ? Comment cela s’est passé ? 

_ “Cela s’est fait tout naturellement. J’ai travaillé avec Closer Evolution pendant 6 mois, j’ai été coaché par Vincent. Le fait que je close de manière récurrente et que j’obtienne des résultats a créé une relation de confiance avec Closer Evolution.

Je savais que cela viendrait à un moment ou à un autre, que c’était dans la vision de Closer Evolution et c’est quelque chose qui me parlait. Le fait de transmettre ce que j’ai moi même appris, partager mon expérience et mes connaissances, j’en avais envie ! Je pense être légitime dans le sens où je pratique encore. C’est pas juste du théorique, c’est aussi du vécu.” 

_ Comment ça se passe concrètement avec tes élèves ?

_ “Avec les élèves on se voit une fois par semaine, on a 3 heures de coaching en groupe en visio sur zoom. On s’entraîne, on fait des jeux de rôles, chacun réalise un jeu de rôle avec moi comme ça les autres écoutent et remarquent les erreurs et les points positifs de chaque élève. 

En fait, on remarque beaucoup mieux les erreurs sur les autres que sur soi-même. Ça c’est la force du groupe. À la fin des jeux de rôles, on fait un bilan et je donne mes conseils pour la prochaine fois. Le groupe est composé de 7 personnes plus moi”

_ Est ce qu'en dehors des coachings, les élèves te demandent conseil sur leur script par exemple lorsqu’ils ont déjà un influenceur ? 

_ “Si ils ont déjà une offre et un influenceur on va s’entraîner sur l’offre qu’ils ont comme ça c’est vraiment concret pour eux. Du coup ils vont pouvoir mieux performer à vendre leur offre, c’est le but. De plus, ils ont accès à un groupe messenger justement où ils peuvent échanger avec les membres du groupe. Ils ont aussi des questions/ réponses avec Julie si jamais ils veulent voir des choses précises.” 

_ Qu’est-ce que tu véhicules comme valeurs auprès des élèves que tu encadres ?

_ “Je dirais que je véhicule les piliers de la communication : la bienveillance, la sincérité et la certitude. Pour moi c’est les bases de la communication et ce sont des choses que les prospects doivent ressentir finalement. Bien sûr ça se travaille donc on essaye de le mettre en pratique durant les coaching. J’aime bien aller dans le côté émotionnel aussi, c’est ma touche personnelle.”

_ Est ce que tu penses que tout le monde peut devenir closer et être performant ? 

_ “Déjà, il faut en avoir envie, il faut avoir la motivation. Je pense que tout le monde n’est pas fait pour tous les métiers. Je ne pense pas que cela soit fait pour tout le monde mais à partir du moment où tu en as envie et que tu es motivé, oui pourquoi pas.

Je précise que moi je pars de très loin quand même en termes de communication. J’ai failli ne pas être prise en tant que commerciale. J’ai passé des tests avec pôle emploi et j’étais à la limite mais j’étais tellement motivée qu’ils m’ont quand même fait passer !”

_ Comment vois-tu le marché du Closing dans 5 ans ? Et est ce que tu penses exercer ce métier dans 5 ans ? 

_ “Je pense que dans 5 ans, le marché du closing aura explosé, il sera beaucoup plus connu que maintenant. Parce que le digital prend de plus en plus de place. 

Est ce que moi je closerai dans 5 ans ? Je ne suis pas sûre, en tout cas je continuerai à utiliser cette compétence parce qu’en fait on l’applique dans la vie aussi. Soit je continuerai, soit je l’utiliserai dans un autre business. 

En tout cas pour moi c’était une compétence indispensable à acquérir. Pour un entrepreneur, quel que soit ton projet, à un moment donné il faut savoir communiquer si tu veux rayonner.”

_ Lorsque tu as voulu te former en vente, l’objectif c’était aussi de t’améliorer en communication ou alors c’est une notion qui est arrivée par la suite ? 

_ “Oui à la base c’était ça, je voulais m’améliorer en communication. Je savais que c’était une compétence indispensable pour évoluer quel que soit ton activité ou ton projet personnel ou professionnel.”

_ Si tu dois me donner UN élément/ avantage que tu préfères dans le métier de Closer, ça serait lequel ? 

_ “J’en ai parlé, c’est la liberté de pouvoir faire ça où on veut. Ensuite, pour moi le closing c’est aussi du développement personnel en fait, tu es obligé de te dépasser constamment pour performer. C’est une quête vers l’amélioration que j’exerce au quotidien. Autrement dit, tu ne peux pas rester sur tes acquis, tu dois sans cesse évoluer.”


3 ans en arrière, Aurore se reconvertit en closing pour rentrer en France et pour concilier vie de famille et carrière professionnelle. Elle souhaitait également s’améliorer en communication, une compétence indispensable à ses yeux. 

Par l’intermédiaire de Closer Evolution, Aurore trouve son influenceuse actuelle et intègre une équipe ultra inspirante ! Aurore s'épanouit et partage pleinement les valeurs de Laura Mabille. De fait, elle réalise 110 000€ de chiffre d’affaires depuis le début d’année avec 51% de taux de closing ! 

Aujourd’hui, nous avons le plaisir d’avoir Aurore en tant que coach pour notre formation de 10 semaines en closing afin qu’elle partage ses compétences et son expérience à nos élèves ! 

De même, découvrez le portrait de Manon et Silvy, membres de notre équipe pédagogique. 

D’ici là Aurore, nous te souhaitons une belle carrière en closing mais pas que !

Julie LEPAGE
Co-fondatrice de Closer Evolution®
“Ma mission est de dépoussiérer les anciens codes de la vente et de vous permettre de vous y reconvertir professionnellement, pour pleinement vous y épanouir.”

Partager :
Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *