La vente, c'est de l'authenticité et de la vulnérabilité

Aujourd’hui, j’aimerais vous présenter le parcours de Chloé.

Pourquoi j’aimerais vous parler de ce sujet là aujourd’hui ? Car tout simplement je pense que son parcours peut être vécu par certains d’entre vous et parce qu’elle pourra répondre à certaines questions que vous vous posez sûrement au sujet du Closing. 

Parlons maintenant de ce qui a changé dans la vie de Chloé lorsqu’elle a souhaité se lancer dans une nouvelle activité professionnelle d’avenir : Le Closing. 

1) L’histoire de Chloé et son rapport à la vente

Chloé est entrepreneur à succès. Elle fait des podcasts sur différents sujets comme par exemple celui sur “argent = tabou”. Nous pensons exactement comme elle et nous avons la même vision de la vente, c’est pourquoi je la remercie du temps qu’elle nous a consacré. 

Il y a pas qu’une seule manière de vendre, de faire du développement personnel pour Chloé et elle souhaitait nous partager sa manière, celle qui a fait ses preuves ces dernières années.

Elle est inspiratrice et leader de l'empouvoirement. Ses services sont destinés à toutes ces personnes qui souhaitent s’épanouir et s’accomplir dans leurs vie, que ça soit pour du développement personnel ou professionnellement

Chloé fait du coaching, mentoring, programmes en ligne etc, elle est donc multi-entrepreneur. Elle aide les femmes (dans la majorité des cas) à devenir maîtres de leurs vies. 

La vente a toujours fait partie de sa carrière professionnelle, car précédemment, avant de se lancer à son compte, elle était vendeuse dans le secteur pharmaceutique, puis manager sur l’Est de la France. A ce moment-là, elle avait une équipe à coacher et ça été le déclic pour se lancer dans une autre activité. 

Quand elle a démissionné, vendre était devenu difficile pour elle (syndrome de l’imposteur). Elle avait plus de mal à vendre ses produits personnels quand elle s’est lancée à son compte que les produits qu’elle vendait précédemment dans son entreprise. 

Pourquoi? Car elle avait peur de vendre quelque chose à quelqu’un qui n’en avait pas besoin. Elle a donc décidé de faire un travail sur elle qui l’a énormément aidé à comprendre que la vente ça n’est pas arnaquer quelqu’un, ni créer un besoin chez son prospect, mais réellement aider quelqu’un à faire un choix sur quelque chose qui lui procurera un sentiment positif. 

La vente fait partie de son quotidien maintenant, son activité bat son plein et elle ne regrette pour rien au monde les techniques de vente éthiques qu’elle utilise au quotidien.

Les points suivants posaient problèmes pour Chloé dans son ancienne carrière: 

  • Elle était payée sur les ventes qu’elle faisait, donc elle était formatée à pousser pour vendre
  • Elle devait créer un besoin et associer des ventes complémentaires pour grossir le panier. Or, il n’y avait pas de recherche réelle de ce que voulait le client, mais plutôt quelque chose de très orienté vers la vente et vers le produit. 
  • Elle essayait de sortir gagnante, elle ne va pas être vraiment transparente

Maintenant, c’est de l’authenticité et de la vulnérabilité. C'est-à-dire qu’elle dit tout (pourquoi elle le vend, ce que ça justifie..). Le but est de plus se concentrer sur la personne en face que simplement sur vendre, vendre et encore vendre.

Moins tu force les gens à acheter ton produit, plus tu es transparent, plus les gens viennent te voir pour acheter. Et ça c’est une RÉALITÉ

Pour elle, la vente, c’est la réponse à un besoin, une relation amoureuse : au début tu flirtes un peu, tu apprends à connaître la personne, ensuite tu crée une relation plus profonde et tu vois ensuite si ça peut continuer ou pas. Une vente qui est bien faite, ça enchaînera sur d’autres, comme dans une relation amoureuse… 

Connaître les limites de l’autre et poser ses limites c’est très important pour répondre aux mieux aux besoins du clients.

La première chose à faire, c’est de se sortir de la tête que la vente consiste à manipuler les autres. Vous n’avez pas besoin d’être un REQUIN. 

Les gens ont besoin d’acheter ce que vous faites et c’est pour cela qu’ils entrent en contact avec vous. Vous n’êtes pas en train de rouler des gens. Le fait d’acheter c’est déjà un réel engagement. 

Chloé insiste sur le fait que quand on achète un produit, on en prend beaucoup plus soin que lorsque quelqu’un nous le donne, et c’est le cas pour tous les produits car on s’engage réellement pour quelque chose. Tout ça pour dire que quand on vend quelque chose, on fait plaisir à quelqu’un, c’est un simple échange de service. 

Si le client est là, c’est qu’il est prêt à acheter, qu’il a de l’argent, il faut garder ça à l’esprit.

Vous l’avez compris, se lancer dans une vente plus éthique a été un véritable pas en avant pour Chloé et c’est la mieux placé pour en parler dans cet interview. 

Si vous êtes intéressés, nos formations en closing sont ouvertes à toutes et à tous, sous réserve... Simplement d'une grande motivation !

Alors si vous souhaitez écouter son témoignage et comprendre ce qui l’a poussée à passer le cap, n’hésitez pas à cliquer sur la vidéo ci-dessous. 

Pour découvrir d’autres interviews de stagiaires qui sont formés chez nous 

En espérant que ce témoignage vous aura plu, on lui souhaite une excellente carrière dans l’entreprenariat. 

Si vous souhaitez découvrir d’autres interviews, rendez-vous sur notre page YouTube en cliquant ici.

Julie LEPAGE
Co-fondatrice de Closer Evolution®
“Ma mission est de dépoussiérer les anciens codes de la vente et de vous permettre de vous y reconvertir professionnellement, pour pleinement vous y épanouir.”

Partager :
Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *