Devenir closer : réussir dans ce nouveau métier digital

Le numérique réinvente notre quotidien et nos usages. La vente n’y échappe pas.

Le closing offre une dimension différente de l’approche commerciale traditionnelle. 

Né avec l’explosion du digital et notamment de la formation en ligne, devenir closer est devenu un objectif de carrière pour beaucoup. 

L’avancée prononcée des nouvelles technologies permet aujourd’hui de conclure une vente en visio, impensable il y a encore quelques années. 

Les outils, les produits ainsi que la démarche s’imprègnent de l’univers numérique et s’adressent à des prospects et clients désormais enclins à multiplier les échanges digitaux.

Le lien entre closing, digital et entrepreneuriat

Un closer est dans la plupart des cas un freelance. Ce métier est parfait si vous êtes à la recherche de liberté temporelle ou géographique. Il se prête parfaitement à ce que l’on nomme le nomadisme digital. Travailler où l’on veut, quand on veut. 

Si le closing répond à une reconversion professionnelle et que l’entrepreneuriat est un concept étranger pour vous, alors avant de vous lancer mieux vaut être armé pour embrasser le freelancing. 

L’autonomie, la prise de décision, l’auto-motivation, etc., sont des aptitudes qu’il faudra acquérir rapidement pour garantir votre réussite dans le secteur digital. 

On parlera également de prospection, de marketing ou encore de présence numérique pour attirer les infopreneurs et les pousser à faire appel à vos services. 

Tout le monde peut devenir entrepreneur mais tout le monde n’est pas prêt à fournir les efforts nécessaires pour assurer le succès de son entreprise. 

Avant de commencer cette activité digitale, assurez-vous donc de peser le pour et le contre et de vous poser, en toute honnêteté, les bonnes questions quant à votre motivation et à votre capacité à vous gérer seul. 

Les avantages présentés par un métier numérique comme le closing sont nombreux. 

On compte, par exemple, le fait de : 

  • Ne pas avoir de patron 
  • Pouvoir organiser ses journées comme bon nous semble
  • Fuir la routine du traditionnel 9 heures 17 heures
  • Augmenter sa rémunération
  • Découvrir l’univers de la vente 

Apprendre à conclure une vente

Si vous souhaitez augmenter vos ventes, il n’y a pas de secret : vous devez apprendre à vendre. Plus précisément, vous devez développer des techniques commerciales efficaces pour devenir un bon closer

Le closing est l’opération qui consiste à déterminer l’attente d’un prospect en vue de lui proposer un produit correspondant à ses besoins. L’acheteur convaincu est alors en mesure de payer, souvent un prix élevé (high ticket), pour obtenir la solution à son problème. 

Le closer doit alors mettre en place des actions dans le but de conclure le contrat en s’assurant de l’entière satisfaction du futur client. 

Les échanges s’effectuant par téléphone ou plateformes de vidéoconférence, le closing commercial implique nécessairement l’acquisition de compétences digitales propres à ce métier.

Pourquoi suivre une formation closing ?

Le closer débutant peut très vite se décourager si les résultats attendus ne sont pas à la hauteur de son enthousiasme initial. Le closing étant généralement envisagé comme un emploi d’avenir, se former permet de poser des bases solides pour évoluer rapidement. 

Avec la multiplication des offres en ligne, présenter son produit comme une solution pertinente n’est pas toujours chose aisée. La formation closing offre les clés indispensables pour un démarrage convaincant. 

Vous y apprendrez notamment à ne plus craindre de vendre un produit cher, à faire face aux clients difficiles ou encore à développer des stratégies de conclusion de vente par téléphone

L’apprentissage passera incontestablement par la pratique, et c’est la raison pour laquelle se former au closing n’est que la première étape du processus. Décrocher votre smartphone pour prendre contact avec les clients constitue la seconde étape, également indispensable pour améliorer votre discours et vous permettre de vous sentir plus à l’aise. 

Devenir closer et détester la vente, c’est possible ?

Lorsque l’on parle du métier de commercial, une image plutôt critique nous vient en tête. Avec les nombreux abus et pratiques désastreuses de certains vendeurs, il est tout à fait légitime que vous ayez développé une certaine méfiance. 

Cependant, le closing est tout autre chose. Oubliez ce que vous connaissez sur la vente par téléphone et découvrez ce qu’est la vente éthique. Les closers sont des professionnels qui ne courent pas après les ventes. Les démarchages forcés et autres techniques déloyales n’y ont pas leur place. 

Le closer se positionne sur du high ticket, ce qui signifie que le produit représente un effort financier important pour le client potentiel. La situation se prête donc à l’instauration d’un climat de confiance et à l’approfondissement de la relation client. C’est notamment pour cette raison que les closers débutants n’ont pas toujours une expérience préalable sur un poste à vocation commerciale mais proviennent de divers horizons. 

A la question « peut-on devenir un closer si l’on n’apprécie pas la vente ? », la réponse facile serait de dire non. Mais la réflexion devrait plutôt porter sur le fait de savoir si vous détestez l’image que vous avez de la vente ou le simple fait de proposer un produit et d’en faire la promotion. 

Lors d’une discussion avec votre prospect, vous serez amené à parler du prix du produit, d’expliquer son fonctionnement, ses bénéfices et de vous assurer qu’il s’adresse à un point de douleur identifié. On est assez loin d’un discours de vente classique, car finalement la conclusion de la vente est le résultat de la bonne entente entre le closer et son client. 

Pour une reconversion professionnelle réussie dans un secteur porteur, le closing vente offre l’opportunité de s’épanouir et de redonner du sens à sa carrière. 

Vous avez la possibilité de vendre des produits de qualité pour des infopreneurs/influenceurs en qui vous croyez. 

En épousant le métier de closer, vous vous ouvrez de nouvelles portes sur le monde du digital. Bien plus qu’un challenge personnel, il s’agit de participer au changement de paradigme global dans lequel le produit numérique acquiert un statut tout autre. 

Partager :
Articles similaires

3 comments on “Devenir closer : réussir dans ce nouveau métier digital”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.