Travailler à la maison : développer un business rentable

Depuis la crise sanitaire, beaucoup de salariés se sont aperçus qu’un autre quotidien professionnel était possible. Un rythme où la vie personnelle occupe une place à part entière et pas seulement quelques heures en fin de journée. Vous avez été licencié à cause du covid ou vous vous êtes rendu compte que votre job ne vous correspondait plus  ? Vous êtes à un tournant de votre vie où vous avez envie de développer votre propre business et la perspective de travailler à la maison vous tente  ; découvrez le métier de closer  et le statut de freelance qui va avec.

Travailler à la maison : quelles options  ? 

Garder une activité salariée

Le bouleversement créé par la crise sanitaire a changé les mentalités et la vision du travail. Les entreprises se sont adaptées et ont mis en place le télétravail pour les salariés en poste quand cela est possible. En parallèle, un grand nombre de structures, notamment dans le digital, optent pour le télétravail et décident d’employer des équipes à distance  ; ce cadre peut être à 100 % ou partiel. Si l’activité le permet, le télétravail total offre des avantages non négligeables pour les employeurs et le personnel : 

–       pas de bureaux ni de locaux professionnels  ;

–       une flexibilité d’organisation pour les employés  ; 

–       la possibilité de se réunir ponctuellement.

Devenir freelance

Être freelance c’est être indépendant et libre de son organisation  ; c’est aussi accepter une activité parfois irrégulière. Cependant, cette alternative ne convient pas forcément à tout le monde. Il est important d’avoir une certaine rigueur, autonomie et de se projeter à travailler seul. L’autoentreprise a facilité l’accès à l’entrepreneuriat, mais on compte également de nombreuses entreprises qui ferment chaque année. Vous souhaitez lancer votre propre business  ? Réfléchissez à un projet solide et motivant pour vous  ! Posez-vous un instant et pensez à ce que vous avez envie d’accomplir, quelle activité vous ferait vibrer, comment voulez-vous impacter le monde, etc. Des réponses précises vous aideront dans l’élaboration et la concrétisation de votre projet.

Le closing : lancer une activité en vente

Le monde de la vente digitale évolue et de nombreux métiers voient le jour depuis quelques années  ; le closing en fait partie. Concrètement, c’est quoi  ? Vendre par téléphone et de manière éthique des produits ou services à haute valeur ajoutée. Qu’est-ce qui différencie le closing de la vente traditionnelle  ? Le closing va placer la problématique du prospect au centre du processus. La vente classique a plutôt tendance à mettre le produit ou le service en avant sans forcément prendre en compte le besoin du potentiel client. Le closing est une activité qui peut se développer rapidement, avec un faible investissement financier à la base. Vous aurez besoin d’un téléphone, d’un ordinateur et d’une connexion Internet. Pour démarrer sereinement et le plus vite possible, formez-vous avec des pros du closing ; gagnez du temps et de l’argent !

Quels sont les prérequis pour démarrer une activité de closer  ?

Devenir closer c’est avant tout être entrepreneur  ; la persévérance et la détermination seront des qualités indispensables  ! Pour se lancer dans le closing, des prérequis sont nécessaires afin d’assurer votre succès :

– Aimer la vente : closer c’est vendre. Vous devez avoir un attrait pour cette activité et vous projeter dans un quotidien au téléphone ou en visio. À la différence de la vente classique, le closer accompagne le prospect dans sa prise de décision. Cependant, l’objectif est tout de même de vendre si le produit ou service répond à la problématique du potentiel client. 

– Être coachable : que vous ayez une expérience dans la vente ou pas, vous devez accepter d’être formé. Notre programme vous accompagne de A à Z, il est essentiel de suivre un process et mettre en pratique ce qui vous est enseigné.

– Être réactif et passer à l’action : dans l’entrepreneuriat, si l’on ne fait rien, rien ne se passe. Pour réussir en closing, il faut engager les actions nécessaires pour décrocher son premier contrat, pour performer, pour s’améliorer. Quand on est entrepreneur, personne ne fait le travail à notre place, c'est donc à nous d'être pro-actif et de trouver des solutions pour arriver à l'objectif final.

- Être organisé et maintenir un cadre : le freelancing offre la flexibilité des horaires et la possibilité de s’organiser globalement comme on le souhaite. Attention à ne pas tomber dans la procrastination  ; la pire alliée de l’entrepreneur. Le closing assure un certain cadre puisque vous avez des rendez-vous planifiés, mais n’oubliez pas : vous êtes rémunéré à la commission. Plus vous closez, plus vous générez de revenus  ! Stabiliser son activité est primordial pour garantir un futur serein. 

Le closing, une activité à la mode  ? 

La vente a toujours existé et existera toujours  ! Le closing s’adapte simplement au marché et aux habitudes d’achat. Le consommateur d’aujourd’hui recherche de la qualité, de la personnalisation, de l’écoute. Il ne veut plus être noyé dans la masse et ne supporte plus les appels qui ne sont pas ciblés, sans utilité pour lui. Le closing, c’est une nouvelle approche, une nouvelle façon de fonctionner, où le prospect a déjà un intérêt pour le produit ou service. Le monde du closing évolue  ; tout comme la vente digitale se transforme petit à petit. Le closer doit lui aussi s’adapter et développer ses compétences pour rester compétitif et efficace. Comment pérenniser son activité en tant que closer  ? Se former dans la prospection B2B et le setting sont aujourd’hui des atouts incontestables pour se démarquer. En effet, la somme de ces compétences vous permet de maitriser l’ensemble du processus de vente. Vous pourrez chercher vos propres leads, entrer en contact avec eux et les closer. Vous ne serez plus dépendant du marketing et de la pub de votre entrepreneur  ; pas mal non  ? 

Travailler à la maison en fait rêver plus d’un, mais cela n’est pas adapté à tous les profils. Il faut être prêt à évoluer dans un environnement seul, à s’imposer un lieu de travail à domicile et à ne pas se laisser déborder par un quotidien envahissant. Gardez en tête que travailler à la maison c’est comme aller au bureau  ; on se fixe des horaires, un cadre défini et des objectifs à atteindre. Vous vous sentez l’âme d’un closer  ? Prenez rendez-vous avec notre équipe et lancez-vous dans cette magnifique aventure où les seules limites seront celles que vous poserez  !

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.