Qui a dit que pour être un bon vendeur, il fallait forcément être celui qui fait le plus de chiffre d’affaires ? 

Qui a dit que pour être un vendeur apprécié de ses clients, il fallait absolument les bousculer et les “forcer” à acheter ? 

Qui a dit que pour être une personne heureuse dans son métier, il fallait forcément faire 10 ventes par jour ? 

PERSONNE !
N’est-ce pas ?

Si aujourd’hui tu lis ce post, c’est peut-être parce que tu es intéressé par la vente, mais qu’en fait tu as peur… 
Peur de devoir être pushy (forcer les gens). 
Peur de devoir faire du démarchage téléphonique (“Bonjour, je vous appelle pour vous vendre une isolation à 1€…”). 
Peur de modifier vos valeurs profondes et de pousser l’achat de vos prospects.

Sachez que c’est tout à fait normal d’avoir ces peurs. 
Beaucoup de monde a une association très particulière avec la vente. 

Vente = arnaque.

Sauf que, de la même manière qu’il n’y a pas qu’une seule façon de faire une bonne baguette (quelles différences entre votre boulanger, et celui qui gagne le concours de la meilleure baguette de France ?) , il n’y a pas une seule façon de faire de la vente. 

Découvrez à travers ce témoignage, comment Stéphanie, même en continuant de toucher Pôle Emploi a prévu d’utiliser le Closing comme complément de revenus.
Car même si vous touchez actuellement Pôle Emploi, vous pouvez tout à fait prévoir un complément de revenus (déclarés) avec une seconde activité.

Je vous laisse découvrir cette interview très instructive sur toutes les possibilités qui s’offrent à vous. 

 

Julie LEPAGE
Co-gérante de Closer Évolution®
“Ma mission est de dépoussiérer les anciens codes de la vente et de vous permettre de vous y reconvertir professionnellement, pour pleinement vous y épanouir.”